Les risques liés au bronzage

Vous comptez les jours avant de pouvoir rendre votre peau blanche et pâteuse d’hiver pour une belle nuance de bronzage ? Si nous sommes à 100 % favorables à des doses quotidiennes d’air frais et de soleil, l’exposition au soleil est l’un des domaines dans lesquels “trop de bonnes choses peuvent être dangereuses”. Voici cinq points à prendre en compte pour préparer votre famille à passer un été sain et sûr.

 

1) Dommages cutanés à court terme

Vous pouvez attraper un coup de soleil en moins de 15 minutes, mais il peut ne pas se manifester avant deux à six heures. Cette forme de coup de soleil est due à une surexposition aux rayons ultraviolets, ou UV. Le rougissement de la peau s’accompagne souvent de douleurs et d’ampoules, et s’il est suffisamment grave, de brûlures au deuxième degré.

 

2) Dommages cutanés à long terme

Même si vous ne brûlez pas souvent, une exposition prolongée aux rayons UV pendant toute une vie accélère le vieillissement de votre peau. Vous pouvez commencer à voir plus de rides, de sécheresse, d’affaissement et un aspect terne et coriace. Des modifications pigmentaires, appelées “taches de vieillesse”, apparaissent et votre peau se meurtrit plus facilement. Les modifications des cellules de la peau causées par une exposition prolongée peuvent entraîner un cancer de la peau, le plus courant de tous les cancers.

Il est particulièrement important de protéger vos enfants contre les coups de soleil. Les rayons ultraviolets augmentent le risque de trois types de cancer de la peau : le mélanome, le carcinome basocellulaire et le carcinome spinocellulaire. Cependant, les coups de soleil qui surviennent pendant l’enfance sont souvent cités comme présentant le plus grand risque de développer un mélanome plus tard dans la vie. La Fondation contre le cancer de la peau met en garde :

“Le fait de subir cinq coups de soleil ou plus chez les jeunes augmente de 80 % le risque de mélanome au cours de la vie. En moyenne, le risque de mélanome d’une personne double si elle a eu plus de cinq coups de soleil”.

 

3) Coup de chaleur

Le coup de chaleur peut commencer par des crampes de chaleur, un évanouissement ou un épuisement, mais à mesure qu’il progresse, il peut endommager le cerveau et d’autres organes internes, parfois mortellement. Bien qu’ils soient souvent observés chez les adultes de plus de 50 ans, les jeunes athlètes de niveau secondaire ou universitaire en bonne santé succombent souvent à des coups de chaleur qui mettent leur vie en danger lorsqu’ils s’entraînent à des températures élevées.

Combinée à la déshydratation, l’exposition prolongée à une chaleur extrême entraîne une défaillance du système de contrôle de la température du corps, ce qui se traduit par une température corporelle centrale supérieure à 105 degrés Fahrenheit. Les symptômes courants d’un coup de chaleur sont les suivants :

  • Étourdissements et sensation de tête légère
  • Un mal de tête lancinant
  • Nausées et vomissements
  • Crampes ou faiblesse musculaire
  • Un rythme cardiaque rapide et une respiration rapide et superficielle
  • Confusion, désorientation, titubation, convulsions, perte de conscience ou coma

Appelez immédiatement les urgences et gardez la personne aussi fraîche que possible en cherchant de l’ombre. Enlevez les vêtements inutiles, ventilez-les à l’air libre et mouillez la peau si possible.

 

4) Déshydratation

La déshydratation se produit lorsque la quantité d’eau qui sort de nos cellules et de notre corps est supérieure à celle que nous absorbons en buvant. Le niveau des fluides de notre corps se déséquilibre, et une déshydratation sévère peut entraîner la mort. Si vous remarquez que votre urine est jaune foncé, c’est un bon signe que vous êtes peut-être déshydraté.

Voici d’autres signes de déshydratation :

  • Soif accrue, diminution du débit urinaire, incapacité à transpirer
  • Étourdissements et faiblesses
  • Bouche sèche et langue enflée
  • Palpitations cardiaques
  • Évanouissement, confusion, léthargie

Encouragez les adultes et les enfants déshydratés à boire de petites quantités d’eau, ou de boissons pour les sportifs. Il est également utile de sucer des glaçons ou des sucettes glacées.

 

5) L’urticaire

Les urticaires qui résultent de l’exposition au soleil sont appelées urticaire solaire. Ces grandes taches rouges qui démangent peuvent se développer dans les 5 minutes qui suivent l’exposition au soleil et disparaissent généralement dans l’heure ou les deux heures qui suivent. Les personnes atteintes de cette maladie rare souffrent également de maux de tête, de faiblesse et de nausées. Cette hypersensibilité peut être gravement handicapante et même mettre la vie en danger. Dans le monde, 3,1 personnes sur 100 000 sont touchées, et les femmes sont plus susceptibles d’être atteintes que les hommes.